A propos de nous

Le projet 

      Le CPPJ propose des ateliers cliniques, des groupes de lecture, des groupes de travail autour d’un thème ainsi que la pratique d’exercices « esth-éthiques ».

      Les ateliers cliniques se veulent des laboratoires, en accord avec une étymologie ancienne qui voit le mot ‘laboratoire’ comme la combinaison de laborare ‘travailler’ et orare ‘méditer’. Il s’agit d’un espace où la psyché intra-groupale oeuvre à partir des contributions des participants à propos des cas apportés. Les ateliers cliniques comptent entre quatre et six praticiens dans un cadre précis. 

      Les exercices “esth-éthiques”, par le biais de la médiation artistique, sollicitent l’ imaginal propre à tout travail avec l’inconscient. A titre d’exemple, la création d’une histoire à partir d’un tableau ou une série de tableaux, des exercices de communication (la disputatio, changement de position, dyades), le tribunal intérieur, l’interprétation collective d’un rêve, d’un jeux de sable, d’une photo, d’un mythe. Des séminaires, journaliers ou résidentiels, sont organisés dans des lieux de transformation ainsi que des visites de sites symboliques, monuments et jardins. 

      Ces expériences visent à nourrir et à renforcer le lien cher aux anciens entre l’éthique et la beauté: ‘kalos kai agathos’ , – καλὸς καὶ ἀγαθός -,  la beauté et la bonté. En s’exerçant de cette manière sur notre éthique personnelle, le processus de relance du travail analytique avec nos patients se voit favorisé. 

      L’observation commune, la contemplation, l’étude et l’élaboration d’oeuvres symboliques, conjugués au travail clinique, constituent à notre sens la clé de voûte d’une possible transformation. Ces pratiques permettent en effet “d’ausculter” (écouter avec le cœur) ce que la posture analytique avec ses enjeux transférentiels déclenche en chaque praticien.

      L’ensemble de ces rencontres et activités s’inscrivent dans une démarche de formation constante et évolutive dans le sens propre à la philosophie ancienne et à la vision jungienne de la vie comme processus individuationis, une œuvre toujours en cours d’accomplissement.   

 

Comment nous rejoindre

      Le Cercle de psychanalystes et de psychothérapeutes C.G. Jung s’adresse à des cliniciens en exercice et promeut le partage de la pratique clinique ainsi que la “fréquentation” des arts en tant qu’expression privilégiée de la psyche.

      Pour nous rejoindre, merci de nous adresser un courriel avec un CV et une lettre énonçant votre parcours et motivation. Nous reviendrons vers vous pour un entretien éventuel.

 

Code déontologique

received_378460722795916_1
Le CPPJ n’est pas une institution titularisante; l’appartenance au cercle ne valide pas l’usage du titre de psychothérapeute ni aucun autre titre. Chaque membre est tenu à spécifier sur sa fiche ses titres.